EDITIONS ANTHESE


PIERRES

Andy Goldsworthy

 

Traduction William O. Desmond

Dans Pierres, Andy Goldsworthy a construit un livre comme il construit une sculpture, rassemblant les éléments du puzzle et les travaillant jusqu'à l'obtention d'une forme achevée. Alors que ses publications précédentes, y compris son Andy Goldsworthy (qui a connu un succès international) se présentent comme des collections rétrospectives d'oeuvres, Pierres a joué une part active dans le développement de ses idées.
Bien que les thèmes sous-jacents de cet ouvrage , . , ., remontent à dix-sept ans, c'est-a-dlre a ses premleres oeuvres, Goldsworthy, loin de se contenter de les reprendre, les a enrichi avec vigueur et ténacité au cours des trois années pendant lesquelles il a élaboré son livre. Au fur et à mesure qu'il avançait, se creusaient des fossés, dans sa structure, qui l'obligeaient à créer de nouvelles oeuvres. C'est ce dialogue créatif entre l'oeuvre et le livre qui donne à Pierres son exceptionnelle vitalité et son unicité.
En plaçant les images du livre sous le concept de la pierre, Goldsworthy a été encouragé à remettre en question sa perception du temps, de la stabilité, du changement, de l'impermanence - et par là même, la nôtre. Toute son oeuvre trahit son état de profonde sympathie avec la nature, une recherche de l'interaction entre sa puissance et ses aspects transitoires. Ce qu'il produit n'est ni statique, ni immunisé contre les éléments. Au contraire, il fait appel aux transformations incessantes qui caractérisent le monde naturel: ses constructions peuvent s'écrouler ou être emportées par les eaux; le même matériau peut être employé à plusieurs reprises, souvent des formes violemment contrastées; une oeuvre du grand jour peut avoir sa contrepartie nocturne.
Jouant d'une approche plus philosophique que littérale de la pierre, le livre comporte des oeuvres avec de la glace, des feuilles, des fleurs, du sable, de l'argile et même des déchets métalliques. Outre les légendes qui sont partie intégrante de l'oeuvre, Goldsworthy nous propose un commentaire personnel, si bien que cet ouvrage spectaculaire nous offre l'occasion non seulement d'apprécier l'extraordinaire richesse de sa production, mais aussi celle de mieux comprendre ce que veut ce sculpteur au prodigieux talent, dont les travaux recueillent de plus en plus la reconnaissance universelle qu'ils méritent si largement.
Andy Goldsworthy est né dans le Cheshire (G-B) en 1956 et a grandi dans le Yorkshire. Il a fait ses études à la Bradford School of Art et à la Preston Polytechnic. Depuis toujours, une grande partie de son activité artistique se déroule en plein air, utilisant des matériaux trouvés sur place. Au cours des années quatre-vingts, il a exposé seul à plusieurs reprises en Angleterre, en France, en Hollande et au japon, et a participé à la Biennale de Venise ainsi qu'à des expositions en Allemagne et aux Etats-Unis. En mars et avril 1989, il a travaillé à Grise Fjord, dans les territoires les plus septentrionaux du Canada, puis, pendant deux jours, au Pôle Nord. Une présentation des oeuvres produites au cours de cette expédition a eu lieu à Londres, Edinburgh et Los Angeles.
En 1990, le Centre Henry Moore pour l'Étude de la Sculpture et la Leeds City Art Gallery ont organisé une rétrospective majeure de son oeuvre, rétrospective que l'on a pu également voir au Festival d'Edinburgh. Simultanément, il a fait paraître deux livres; Andy Goldsworthy (Ed. Anthèse) et Hand to Earth, attachés à rendre compte de cette exposition. Cette dernière a été montrée par la suite en Australie et en NouvelleZélande; un séjour dans le désert australien s'est traduit par une deuxième exposition dans ce pays. Un projet tournant autour de deux villages, l'un dans le Dumfriesshire, où il demeure et l'autre au japon, sont à l'origine d'un film, Two Autumns, dû au Arts Council of Great Britain, et d'une exposition au japon.
Dans un film, Goldsworthy explore sa relation avec sa terre natale, grande source d'inspiration pour son oeuvre, de son propre aveu. Même s'il voyage énormément, il a le sentiment de mieux travailler lorsqu'il connaît bien un lieu donné. Et lorsqu'il se trouve à l'étranger, il préfère concentrer son intérêt sur un seul endroit plutôt que d'en explorer plusieurs. C'est ainsi qu'il a rendu visite à plusieurs reprises à un rocher bien précis près de Saint-Louis, dans le Missouri et que, même dans l'immense désert de l'Australie profonde, il s'attache à travailler sur une zone réduite, à flanc d'une unique colline.
Goldsworthy a réalisé un certain nombre de commandes importantes, à grande échelle, et a fait de nombreuses autres expositions en Grande-Bretagne, en France, aux Etats-Unis; il a donné des conférences en Allemagne et en Autriche. On trouve dans Pierres des œuvres élaborées en Grande-Bretagne, en France, aux Etats-Unis, en Australie et au japon entre les années 1990 et 1993, pour la plupart.

120 pages - Format 31 x 26,5 cm
ISBN : 290442069X - Prix TTC : 60,22 €

 
 

< Titre précédent

LibrisZone ]

© LibrisZone 2002 - Charte LibrisZone.com